Alex Magrini et Jean-Pierre Séguin, alors jeunes professeurs du module des arts de l’UQAC ont démarré le projet de création d’un espace de diffusion où les premières œuvres exposées seraient celles faisant partie de la collection d’œuvres d’art de l’un ou de l’autre. D’abord nommé Cul-de-sac parce qu’ils utilisaient un corridor, ce lieu s’est appelé La galerie de l’UQAC puis est devenu L’Œuvre de l’Autre, en 1987.

Aujourd’hui, en 2011, nous occupons une galerie portant le même nom en héritage. Au fil des années la galerie s’est développée et a évolué en devenant une salle d’expositions où se diffusent diverses formes d’art actuel et où se rencontrent des individus intéressés par ce domaine de la connaissance.

Des fois, cette rencontre du Je avec Autrui est une relation d’ordre éthique et métaphysique. Elle est la preuve de la distance, de la différence, de la conscience de l’infini et de la transcendance d’autrui manifestés, selon Lévinas, par son visage. Le concept en arrière le nom L’Œuvre de l’Autre implique, non seulement ce visage, mais également son faire, son œuvre.

Au lieu de réduire l’Autre au Même, l’œuvre à l’expression d’un Moi qui engloutit le tout ; au lieu d’éviter la blessure d’une extériorité perçue comme une menace, la peur de l’Autre se transforme en désir. Son œuvre investit aussi une place. Cette place est un espace intersubjectif, relation à l’autre, espace de l’éthique où le singulier est respecté dans son altérité, son originalité.

C’est autour de cette problématique que j’ai proposé aux étudiants à la maîtrise en art de créer des projets qui prendraient comme point de départ celui du contexte de la galerie, son historique, son fonctionnement, ses artistes, ses œuvres, son espace. Il s’agissait de produire une relation hybride entre les préoccupations artistiques personnelles à chaque étudiant et les significations potentielles inscrites de manière in situ chez L’Œuvre de l’Autre.

En situation d’expérimentation permanente, Lorna Boily, Isabelle Dorval, Natasha Durand, Alice Fletcher, Ghazi Ghazouaui, Andrée-Anne Giguère, Catherine Lesage, Yanik Potvin, Keven Montembeault, Nélanne Perron, Alizée Tallaron et Mariane Tremblay vous présentent le résultat de cette recherche aux buts incertains.

Nous vous invitons à aborder différents niveaux de puissance et de présence exposés dans les images de huit propositions en galerie, deux en théâtre et deux films. Cet événement collectif se déroulera du 6 avril au 22 avril 2011. Il est organisé avec la précieuse collaboration de Nathalie Villeneuve et la Galerie L’Œuvre de l’Autre.

-Source: Constanza Camelo Suarez, professeur au dpt des arts et lettres.

(L'Œuvre de l'Autre ouvre ses portes du lundi au jeudi de 9 h 30 à 16 h 30.)

- 30 -


Source :
Mme Nathalie Villeneuve
Coordonnatrice
à la Galerie l'Oeuvre de l'Autre

555, boul. de l'Université
Saguenay QC G7H 2B1 Canada
- Tél. : (418) 545-5011, poste 4718

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 30 mars 2011

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre