« TACON-SITE DE LA CONSERVATION »
Trente-quatrième Tacon-Site
Situé au Parc national des Monts-Valin, Saint-Fulgence
Partenaire : SEPAQ

Dans le cadre de « La Grande Marche des Tacons-Sites », le duo d'artistes Alain Laroche et Jocelyn Maltais d'Interaction Qui a implanté en juillet 2010, le 34e monument à l'effigie de la ouananiche au Parc national des Monts-Valin à Saint-Fulgence. Le Tacon-Site de la Conservation met en relief les difficultés rencontrées pour protéger un territoire naturel dû à la méconnaissance des écosystèmes. Il faut se rappeler que l'entreprise consiste à installer 60 sculptures de pierres prenant la forme de notre emblème animalier à tous les 5 kilomètres sur une trajectoire dessinant une immense ouananiche sur le territoire Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Diaporama de la réalisation du Tacon-Site



LES ENJEUX DE LA CONSERVATION D'UN TERRITOIRE
Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

La relative jeunesse du parc et son utilisation récente influencent fortement les enjeux de conservation du parc national des Monts-Valin. Parmi les conséquences de ce passé récent, on peut penser, entre autres, au manque d'information sur le milieu naturel. Étant donné que la connaissance fine des territoires est la clef dans l'atteinte de la mission de conservation et de mise en valeur du territoire du parc, il est primordial de procéder à des inventaires et d'organiser l'information sur le milieu naturel du parc.

L'utilisation du territoire avant la création du parc et les conséquences encore présentes sur le territoire constituent aussi un enjeu important. Par exemple, on retrouve plusieurs bancs d'emprunt et d'autres cicatrices dues à l'exploitation forestière du territoire. Les ponts et ponceaux représentent, entre autres, un enjeu important puisque ce type d'aménagement nécessite un entretien et souvent une réfection complète afin de protéger les frayères des lacs du secteur Martin-Valin.
ACTION PERFORMATIVE
« La Boîte Noire ou la mémoire lumineuse de Saint-Henri-de-Taillon » -
Inauguration le 2 juin 2012
œuvre de
Patrick Moisan
Saint-Henri-De-Taillon, Lac-Saint-Jean QC

Le temps est une notion qui fait appel à la mémoire. Le temps s’écoule et si un dispositif de conservation n’est pas mis en place, aucun souvenir ne persiste. Des techniques photographiques comme le sténopé, et les dérivés du Daguerréotype place le temps au cœur de la réalisation d’un souvenir. Le résultat a les caractéristiques de notre propre mémoire, quelquefois récits ou chroniques des événements imprécis, l’image floue laisse place à l’interprétation. De plus, la relation photographe nomade et sujet photographié est privilégiée car le temps de pause permet l’échange et la connaissance de l’Autre. Pour ce projet, la mémoire du village de Saint-Henri-de-Taillon est le réservoir de souvenirs qui est mis en scène sous la forme d’un récit photographique sur support argentique et boîte lumineuse.

Ce projet vise à utiliser les arts comme processus de marquage de certains lieux patrimoniaux. Le marquage est l’un des moyens privilégiés dans la réappropriation de l’espace public. Que ce soit le résultat d’une action artistique, de la découverte ou de la revalorisation d’un territoire, il s’agit toujours d’un processus humain qui sert à transmettre un certain savoir technique, mais aussi historique. En s’inspirant de différentes techniques photographiques et en puisant dans le riche imaginaire collectif de la communauté de Saint-Henri-de-Taillon, sont nées des œuvres visuellement intemporelles s’inspirant d’une mythologie universelle qui permettent de détourner le regard trop souvent blasé porté sur ces lieux de mémoires.

La rencontre à maintes reprises des citoyens de Saint-Henri-de-Taillon, a permis d’établir des liens de confiance permettant l’accès aux archives photographiques des familles. Les participants au projet ont ainsi reconstitué une mémoire factuelle et territoriale de leur village.
12 images présentant des lieux de mémoire significatifs pour les habitants font maintenant parties du patrimoine visuel de Saint-Henri-de-Taillon. Chaque image est présentée sur une place publique dans une boîte lumineuse à tous les mois, le dispositif de diffusion est ainsi accessible à tous.

Communauté d'accueil :
Municipalité de Saint-Henri-de-Taillon
Parc de conservation de la Pointe-Taillon
Bibliothèque municipale de Saint-Henri-de-Taillon
École primaire Sainte-Hélène

Artistes participants :
Patrick Moisan, art social, photographie
Le duo d'artiste, Alain Laroche et Jocelyn Maltais

Communauté d'accueil :
Municipalité de Saint-Henri-de-Taillon
Parc de conservation de la Pointe-Taillon
Bibliothèque municipale de Saint-Henri-de-Taillon
École primaire Sainte-Hélène

Artistes participants :
Patrick Moisan, art social, photographie
Le duo d'artiste, Alain Laroche et Jocelyn Maltais

LE CONTE
Monsieur
Bertrand Bergeron ethnologue et auteur des Contes du Pays de la Ouananiche a écrit le conte « La controverse du Pic de la tête de chien » spécialement pour le Tacon-Site de la Conservation. En voici un extrait

« TACON-SITE DE LA CONSERVATION »
Trente-quatrième Tacon-Site
Situé au Parc national des Monts-Valin, Saint-Fulgence
Partenaire : SEPAQ

Archives à la Radio de Radio-Canada, Entrevue réalisée entre Paule Therrien et Alain Laroche concernant ce prix ainsi que La Grande Marche des Tacons-Sites.
Interaction QUI bénéficie du soutien financier du Conseil des Arts du Canada, de Patrimoine Canada,
Source :
M. Alain Laroche
Artiste

INTERACTION QUI LTÉE.
3135, des Mésanges, Alma, QC Canada G8B 5V3

 

Vers le haut

Partenariat de Ville d'Alma

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 27 juin 2012

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre