Sujet : «Histoire d'I.L.»
(2e partie)

Date : premier février 1994

1 de 11EspacePrecedente

Envoyé par : I.L. à : A.L
Message :

La cinquième missive d'A.L. aurait pu le troubler. En fait, I.L. l'était déjà depuis la veille alors qu'il avait relu, pour les besoins d'une conférence à venir, un essai de Walter Benjamin intitulé «L'oeuvre d'art à l'ère de sa reproductibilité technique».

Spheres

L'épilogue l'avait frappé par la clarté de sa vision: «La prolétarisation croissante de l'homme contemporain et l'importance grandissante des masses sont deux aspects du même processus historique. Le fascisme voudrait organiser les masses sans toucher au régime de la propriété, que ces masses tendent cependant à rejeter. Il croit se tirer d'affaire en permettant aux masses, non certe de faire valoir leurs droits, mais de s'exprimer. Les masses ont le droit d'exiger une transformation du régime de la propriété; le fascisme veut leur permettre de s'exprimer tout en conservant ce régime. Le résultat est qu'il tend tout naturellement à une esthétisation de la vie politique. À cette violence qui est faite aux masses, lorsqu'on leur impose le culte d'un chef, correspond la violence que subit un appareillage, lorsqu'on le met lui-même au service de cette religion.»

I.L. s'était alors demandé si quelqu'un quelque part en même temps que lui relisait son message.

EspacePrecedente

Subventionné
par

Culture et communications QC

© Projet Outarde
Produit et réalisé par

Interactio Qui ltée.


Partenariat avec www.sagamie.org