Répertoire artistique régional


1920-2012

Domaine

Arts visuels

discipline

Sculpture

Filmographie

Courriel : martin.b1@cgocable.ca.

« Léon Bouchard, Sculpteur du Lac-Saint-Jean »,
Lancement le dimanche 26 avril 2015 à Sainte-Hedwidge QC

Écrit par Martin Bouchard (fils du sculpteur), ce livre « Léon Bouchard, Sculpteur du Lac-Saint-Jean », est publié dans la prestigieuse collection « Signatures » des éditions Marcel Broquet de St-Sauveur. C’est un très beau livre de 104 pages avec environ 130 photos et des dizaines de citations de l’artiste.
À visiter : la page Facebook créée à son nom pour faire la promotion de son art et du livre :
https://www.facebook.com/pages/Léon-Bouchard/371516536385332?sk=timeline
« Mon père a été passionné pour son art qui aura imprégné son corps et son esprit jusqu'à son dernier souffle. Sa vie aura été forgée par la droiture, le travail et le devoir envers sa famille et la religion. Il était si fier de sa famille d'origine, de sa propre famille et de ses petits enfants », a affirmé Martin Bouchard.

À la suite, d'une brève période de maladie, l'artiste populaire Léon Bouchard est décédé à l'hôpital de Roberval le mercredi 4 janvier 2012, à l'âge de 91 ans et 10 mois.

Artisan au travail

Entrevue avec l'artiste


Léon Bouchard, né en 1920, natif de Ste-Hedwidge, était un artiste populaire depuis la fin des années 80.

Après la construction de son
chalet en bois rond en 1984 (un grand rêve), il se met peu à peu à sculpter en faisant des bas-reliefs en bois, puis des rondes-bosses de 4 pieds et demi de haut, un totem des édiles municipaux, une porte, une tête de lit, etc. Depuis 1993, il occupe ses étés à sculpter les pierres qu'il trouve autour du chalet, œuvres qu'il assoit confortablement sur des socles de béton.

Ses thèmes préférés sont les métiers qu'il a exercés : bûcherons, maçon, soldat, puis vie dans les chantiers, ses croyances religieuses, la faune des boisés environnants, la tendresse du couple et les petits et grands événements qui jalonnent sa vie récente.

Pour abriter une partie de ses oeuvres, Léon Bouchard a construit en 1996 un musée en pleine forêt, à quelques mètres en face du chalet. Il le nomme le Musée "
Le Petit bonheur ".

De 1997 à 2000, plusieurs de ses sculptures ont été exposées au
Musée Louis Hémon de Péribonka; le Musée Louis-Hémon s'assura la participation du Musée " Le petit bonheur " de Sainte-Hedwidge et emprunta une douzaine de ses pièces qui agrémentèrent l'exposition « Des mots, des hommes et des arbres ». De 2000 à 2002, une autre exposition est montée et diffusée dans les bibliothèques publiques du Saguenay--Lac-Saint-Jean : St-Prime. Normandin, Chicoutimi et Alma.

De février 2005 à octobre 2006, le musée La Pulperie de Chicoutimi a présenté une exposition d'une vingtaine d'œuvres intitulée « Léon Bouchard, sculpteur du bonheur », montée par Nathalie Boudreault et Pascale Galipeau, spécialiste de l'art populaire de Montréal. Les photos d'oeuvres de pierre trop grandes ont été prises par Paul Cimon. Le film de 8 minutes est signé La Chasse-Galerie.

« Léon Bouchard, la passion et le bonheur de sculpter »,
Exposition de juin à août 2008 - Bibliothèque Georges-Henri-Lévesque de Roberval;
 
De plus, de décembre 2006 à janvier 2007, la bibliothèque Georges-Henri Lévesque de Roberval présente : « Léon Bouchard, sculpteur, quelques bas-reliefs de sa collection personnelle.»

Par ailleurs, le Musée canadien des civilisations à Gatineau inclura des œuvres de Léon Bouchard dans sa grande exposition sur l'art populaire au Québec au cours des 3 siècles derniers. Ouverture en mai 2008. Le lancement d'un livre d'exposition suivra à l'automne.

« Du coq à l’âme », Musée canadien des civilisations de Gatineau
(juin 2008 à juin 2009); quelques 7 œuvres faisant partie d'une grande exposition sur l'art populaire au Québec des 4 derniers siècles. Cette exposition deviendra itinérante à partir de 2009 et se rendra dans 10 musées au Canada et aux États-Unis.
 
Léon Bouchard a développé un style bien à lui du fait qu'il n'a jamais suivi aucun cours en rapport avec cette nouvelle passion, sinon un cours d'affûtage. C'est évidemment un art naïf par la thématique et la facture; il a développé des techniques avec les quelques outils qu'il a transformés.

Nombre de pièces : : environ 300 dont quelques dizaines ont été données.

-

184 en bois, dont 45 bas-reliefs et 19 rondes bosses majeures (40 sont au Petit Bonheur);

-

110 en pierre de granit surtout, dont 31 majeures, dont 61 rondes bosses majeures (65 sculptures sont au Petit bonheur);

-

2 en béton dont 2 au Petit bonheur.

-

Valeur : ??? aucune pièce évaluée par des experts, aucune pièce vendue. (Léon Bouchard ne vend pas; il donne à l'occasion); un bas-relief a été vendu 250 $ lors d'un encan caritatif.

-

Sur le site en forêt Le petit bonheur, il y a environ 127 sculptures dont 55 en pierre; la plupart reposent directement au sol ou sur des socles de béton et sont disséminées dans les sentiers autour du chalet qui courent sur environ 1/2 km.

-

Dans le musée, on y retrouve une quinzaine de sculptures et 35 objets de famille ou ethnologiques.

-

Anciennement à sa demeure du rang 8, on y retrouvait le totem Les élus, la porte d’entrée sculptée, plusieurs rondes bosses sur la galerie à l’extérieur, des basreliefs sur les murs intérieurs.

Chalet : 459, rang 9, lot 10, Saint-Hedwidge QC Canada


Certaines recherches ont été réalisées par
Sara Gilbert et Patricia Pronovost
Collège d'Alma - A.T.I. - cours : Histoire de l’art Québécois (prof. : Alayn Ouellet )

Porte-Folio I

Filmographie

Porte-Folio II




Kosovo

Coquette

« Sainte Anne »
« Ici est décédé Coquette » 1991



Vers le haut

Partenariat avec www.sagamie.org

Droit d'auteur
Dernière révision : 7 avril 2015

Raymond-Marie Lavoie
Webmestre